Fabrication traditionnelle du savon de Marseille : ce qu’il faut savoir ?

Très apprécié et prisé pour sa texture et son parfum, le savon de Marseille est toujours d’actualité depuis plusieurs décennies. Cependant, sa fabrication traditionnelle reste encore la chasse gardée de certaines familles ou contrées qui en ont le secret. Découvrez ici quelques informations utiles sur la composition du savon de Marseille et les étapes du processus de fabrication.

Composition du savon de Marseille

Le savon de Marseille de fabrication traditionnelle est fabriqué à partir de l’eau, de la soude et d’un mélange d’huiles végétales, dont l’huile de tournesol qui a pris la place de l’huile de tournesol dans le processus. La fabrication se fait à partir de produits biodégradables dépourvus de tout colorant, et sans ajout de produits dérivés du pétrole. De ce fait, le savon conserve un caractère naturel et écologique. Le fabriquant de savon de Marseille met l’accent sur la qualité du produit pour assurer l’entretien de la peau des utilisateurs.

Lire également : Quels sont les avantages du jeûne intermittent ?

Processus de fabrication

La fabrication traditionnelle du savon de Marseille se fait en deux semaines. La première étape est celle du mélange des huiles végétales et de la lessive de soude qui donne lieu à une réaction de saponification à l’issue de laquelle les huiles mélangées deviennent une pâte de savon. S’ensuit l’étape du lessivage multiple de la pâte de savon ainsi obtenue, avec de l’eau salée, jusqu’à disparition complète de la soude restante. Ensuite, les fabricants procèdent à la cuisson à grande température de la pâte (120°C)  qui est en même temps affinée, pour donner le savon à l’état pur. La pâte chaude est répartie dans des moules laissées au séchage durant plusieurs heures, avant le découpage du savon et le marquage, selon la fabrication maison.

 Au terme du processus, vous avez un bon savon de Marseille, naturel et idéal pour plusieurs usages. 

Lire également : Bien choisir ses accessoires de massage