Une bouteille e liquide, c’est combien de cigarettes ?

Une alternative aux cigarettes classiques est la cigarette électronique qui est de plus en plus utilisée par de nombreux fumeurs qui veulent arrêter de fumer aujourd’hui. Naturellement, les vapoteurs novices cherchent à connaître la correspondance entre la consommation d’un paquet de cigarettes et celle d’un réservoir de e-liquide et se demandent quelle est la consommation optimale en passant aux cigarettes électroniques.

En réalité, l’équivalence entre un paquet de cigarettes ordinaire et un flacon d’e-liquide est plus ou moins difficile à calculer et à comparer. En ce qui concerne le nombre d’inhalations, on peut estimer qu’une cigarette normale équivaut à 15 inhalations. Et une bouteille d’e-liquide de 10 ml équivaut à environ 3000 bouffées dans une cigarette ordinaire.

A lire en complément : Comment éviter le stress ?

En fait, avec une cigarette électronique, divers éléments influenceront la consommation, et donc le nombre d’inhalations nécessaires pour répondre au besoin.

1- L’importance des niveaux de nicotine en fonction du profil du vapoteur

Pour arrêter de fumer durablement, l’e-liquide à vapoter doit contenir de la nicotine dont le niveau doit être adapté aux habitudes de consommation de l’ancien fumeur pour le combler, c’est-à-dire sans qu’il ne ressente aucun sentiment de manque ou de frustration.

A lire également : Pouvons-nous prendre l'homéopathie pendant la grossesse ?

Pour un gros fumeur, il est incohérent et n’a aucun effet de choisir un taux de nicotine inférieur car cela augmentera la fréquence du vapotage et, par conséquent, la consommation d’e-liquide. C’est la bonne raison pour laquelle adapter votre taux de nicotine au profil de l’ancien fumeur. Dans certains magasins de cigarettes électroniques, par exemple le magasin de cigarettes électroniques EciG Zen à Paris, il y a 15 conseillers pour aider à sélectionner le taux de nicotine des anciens fumeurs. Ces magasins offrent également la possibilité de s’essayer au vapotage et donc de ne pas se tromper.

En revanche, choisir un taux de nicotine trop élevé qui ne correspond pas aux usages habituels peut entraîner des effets nocifs tels que maux de gorge, nausées ou maux de tête.

Par conséquent, il est très important de trouver le bon niveau de nicotine qui convient à la consommation de l’ancien fumeur pour une efficacité durable dans le contexte de l’abandon du tabac.

Selon le niveau de nicotine dans un mazout de 10 ml, voici à titre indicatif une équivalence avec un paquet de cigarettes Marlboro rouges traditionnelles :

    — 6 mg du taux de nicotine dans un mazout de 10 ml équivaut à 3,5 des paquets de cigarettes.
    — 11 mg de nicotine dans un mazout de 10 ml équivaut à 7 paquets de cigarettes.
    — 16 mg de nicotine dans un mazout de 10 ml équivaut à 10 paquets de cigarettes.

Et aussi, voici le taux de nicotine qui correspond au profil de tabagisme :

    — Un taux de nicotine de 3 mg/ml convient aux fumeurs qui consomment moins de 5 cigarettes par jour.
    — 6 mg/ml de nicotine conviennent aux fumeurs qui consomment de 5 à 10 cigarettes par jour.
    — Un taux de nicotine de 12 mg/ml convient aux fumeurs qui consomment 10 à 20 cigarettes par jour.
    — 16 mg/ml de nicotine conviennent aux fumeurs qui consomment plus de 20 cigarettes par jour.

2 — L’équipement utilisé, sa puissance, les résistances

Le choix de l’équipement influe directement sur la vitesse de consommation de l’e-liquide.

Avec un matériel puissant, la vitesse de consommation de e-liquide devient plus rapide. Cela s’explique par le fait que le tirage est plus aéré, ce qui entraîne beaucoup plus de bouffées, ce qui n’est pas le cas avec un équipement de faible puissance avec un tirage plus serré. Avec un équipement économe en énergie tel qu’un clearomiseur qui permet une inhalation indirecte et produit moins de vapeur, la quantité d’e-liquide consommée sera moindre. L’inhalation indirecte entraîne des vapotages plus fréquents, car il faut plus de temps à l’organisme pour absorber la nicotine et se remplir. En termes de résistance, cet outil installé sur des clearomiseurs est responsable du tirage direct ou indirect. Avec une faible résistance, il chauffe beaucoup plus rapidement et, par conséquent, consomme beaucoup plus d’e-liquide. Ce type de résistance permet donc des inhalations plus longues et des vapeurs plus importantes. D’autre part, avec une résistance de valeur élevée, le tirage est plus serré, ce qui entraîne inhalations plus courtes et vapeurs moins denses. En conséquence, la consommation de e-liquide est en baisse.

3 — La composition chimique du e-liquide

Les éléments de base du e-liquide sont constitués de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (VG), dans des proportions différentes.

Si un e-liquide contient un taux élevé de PG, le vapotage se fait généralement par inhalation indirecte, ce qui retardera un peu l’effet de la nicotine sur le corps. Pour être satisfait, le vapoteur doit souvent prendre plus de bouffées.

Par contre, si un e-liquide est composé de niveaux élevés de VG, il devient plus visqueux et le vapotage se fait souvent par inhalation directe, provoquant des éclairs de nicotine de plus en plus forts. Le vapoteur se remplit rapidement de quelques bouffées.

C’est pourquoi il est conseillé de choisir un matériau approprié pour la composition du e-liquide. Pour ceux qui les aiment de grands nuages de vapeur, il est bon de savoir qu’un matériau sous ohm à haute puissance ne convient pas aux liquides électroniques riches en nicotine.

Calcul estimé entre le nombre de cigarettes fumées par jour et la quantité d’e-liquide consommée

Comme nous l’avons vu ci-dessus, la comparaison approximative de la consommation de cigarettes régulières et de cigarettes e-liquides prend en compte différents facteurs. Cependant, voici une estimation de la correspondance entre le nombre de cigarettes fumées par jour et la quantité d’e-liquide par mois ou par semaine :

    — 10 cigarettes fumées par jour correspondent à 2 à 4 flacons de 10 ml par mois, soit environ 1 flacon de 10 ml par semaine.
    — 20 cigarettes fumées par jour correspondent à 5 à 8 flacons de 10 ml par mois, soit environ 1,5 flacon de 10 ml par semaine.
    — 30 cigarettes fumées par jour correspondent à 8 à 10 flacons de 10 ml par mois, soit environ 2 flacons de 10 ml par semaine.

Ces informations sont fournies à titre d’estimation, mais il convient de préciser que la réaction de l’organisme aux cigarettes électroniques est différente d’une personne à l’autre. C’est pourquoi il faut quelques semaines d’ajustement pour évaluer la dose de nicotine, ainsi que le niveau de PG/VG adapté, ainsi que le bon équipement pour réussir à arrêter de fumer sans sensation de manque.

Trouver les meilleurs e-liquide du marché sur internet 

De nombreux médecins à travers le monde le disent, la cigarette électronique est l’alternative la plus efficace pour arrêter de fumer. Elle s’adresse aux fumeurs de tabac qui souhaitent se sevrer en douceur. En effet, la cigarette électronique permet de gérer le taux de nicotine en choisissant des e-liquides avec plus ou moins de teneur en nicotine. 

Il est conseillé de commencer avec une teneur plus ou moins élevée (18mg ou 12mg) et de réduire peu à peu jusqu’à choisir des liquides qui ne contiennent pas de nicotine. Le sevrage se fait donc en douceur. Grâce à la cigarette électronique, vous mettez toutes les chances de votre côté pour ne pas faire partie des plus de 75 000 français qui meurent chaque année à cause du tabac et ses conséquences. 

Pour rappel, le tabac provoque le développement de maladies considérées comme évitables, c’est-à-dire qui ne se seraient pas développées sans son action sur la santé humaine. À titre d’exemple, le cancer des poumons concerne dans neuf cas sur dix des fumeurs. 

Et surtout, en arrêtant le tabac, les anciens fumeurs se débarrassent une bonne fois pour toutes de l’odeur du tabac qui s’incruste partout. La fumée de la cigarette disparaît dans l’atmosphère cent fois plus lentement que la vapeur de la cigarette électronique qui n’est pas novice – il n’y a donc plus de tabagisme passif (qui fait plus de 600 000 morts par an dans le monde). 

L’avantage avec la cigarette électronique, c’est que les utilisateurs peuvent choisir les saveurs. Il en existe des dizaines et des dizaines. Les plus nostalgiques peuvent choisir le goût tabac (sans que l’odeur ne s’incruste partout, une nouvelle fois). Et pour des saveurs de qualité, choisissez la marque liquideo. En effet, le conditionnement des eliquides liquideo est fait pour plaire aux consommateurs, afin que l’expérience soit la plus agréable possible. 

Pensez aux économies que vous ferez en choisissant la cigarette électronique plutôt que le tabac. Un fumeur français dépense en moyenne 350 euros par mois pour acheter des cigarettes. Les prix ne cessent d’augmenter du fait des taxes imposées par le gouvernement. Or, ce chiffre tombe à 50 euros par mois en moyenne pour les vapoteurs. A la fin du mois, la différence est notable. Il est donc temps de protéger sa santé, de protéger ses proches du tabagisme passif, et d’enfin se débarrasser de l’odeur du tabac.