Quelles vitamines pour la spiruline ?

La spiruline est un complément alimentaire qui connaît un succès grandissant particulièrement chez les personnes véganes ou végétariennes. C’est une méthode de lutte contre la malnutrition. Elle diminue le taux de cholestérol, renforce le système immunitaire, comble les carences alimentaires et est un excellent antioxydant grâce à sa teneur en vitamines. Découvrez ici les vitamines que contient la spiruline.

La spiruline contient des protéines

Présentée en forme de comprimés, de paillettes ou de pâte, la spiruline présente plusieurs atouts nutritionnels. La force principale de cet organisme comestible et facilement digestible est sa forte teneur en protéines qui est de l’ordre de 60 à 70 %. Soit plus de celle des céréales (14 %), du poisson (25 %) ou du soja (35 %).

A voir aussi : Où pouvez-vous acheter du chanvre ?

Toutefois, cette richesse doit être mise en regard avec les petites doses prises chaque jour. La spiruline contient une partie d’acides aminés que le corps ne peut pas fabriquer. Un détail qui a toute son importance puisqu’il existe 20 acides aminés. Ces 20 briques chimiques sont toutes indispensables pour la construction des protéines pour un bon fonctionnement des cellules du corps humain. Néanmoins, certains d’entre eux comme la lysine, le tryptophane et l’histidine indispensables aux enfants, sont en faible quantité dans la spiruline.

La spiruline : une bonne source de vitamines

La spiruline contient une énorme gamme de vitamines dont la teneur varie selon les procédés de séchage. Les vitamines sont en effet sensibles à la chaleur. La vitamine la plus affluente est la provitamine A, une substance pouvant être convertie en vitamine A. Cependant, pour couvrir les besoins quotidiens en vitamine A conseillés chez l’adulte, il est recommandé de prendre entre 3 et 6 grammes de spiruline évalués à 900 microgrammes.

A découvrir également : Quels sont les effets de la spiruline sur le corps ?

Outre la provitamine A, la spiruline est également riche en vitamine E. Cette molécule a des propriétés antioxydantes qui permettent de lutter contre le vieillissement précoce des cellules. Dans une moindre mesure, la spiruline est riche en vitamine B, dont la vitamine B12. Celle-ci intéresse spécialement les végétaliens du fait que la B12 se retrouve uniquement dans les aliments bannis de leur régime. Il s’agit par exemple du poisson, de la viande et des œufs.

Malheureusement, de nombreuses études ont prouvés qu’une importante partie de la vitamine B12 présente dans la spiruline ne peut être digérée par le corps humain. En raison de cela, l’académie américaine de diététique et de nutrition a établi en 2016 que : la spiruline n’est pas une source fiable de vitamine B12 pour les personnes végétalienne et végétarienne.

Des teneurs en minéraux correctes

La spiruline contient un certain nombre de minéraux, dont le calcium, le phosphore, le potassium, le magnésium, le zinc, le fer, le cuivre, etc. Les teneurs de ces substances peuvent être enrichies pendant la culture. En ce qui concerne le fer, il est évalué qu’une quantité de 10 grammes de spiruline peut couvrir 64 % à 200 % des besoins pour un enfant âgé entre 5 mois et 3 ans.

Par comparaison, une quantité de 38 grammes de céréales entiers suffirait pour couvrir les besoins en fer des enfants. La spiruline contient aussi des doses intéressantes de potassium et de magnésium. En revanche, elle ne constitue pas une très bonne source d’iode, de sélénium et de zinc à l’état naturel.

Des enrichissements dans la zone de culture peuvent compléter la spiruline en sélénium et en zinc. La prise de cette substance n’a toutefois d’intérêt que si elle est suivie d’un régime alimentaire bien équilibré.